Concours rédacteur 3ème voie : les conditions de participation et les épreuves

lire de la culture territoriale pour réussir concours rédacteur 3ème voie

Partagez cet article

Vous souhaitez passer le concours de rédacteur en 3ème voie ? Alors, vous devez remplir certaines conditions pour pouvoir vous inscrire au concours de rédacteur par la 3ème voie. Nous allons nous y pencher dans cet article et je vais vous présenter les épreuves de ce concours.

Concours rédacteur 3ème voie : les conditions de participation

Les conditions générales pour passer le 3ème concours de rédacteur territorial

En premier lieu, le candidat doit être de nationalité française ou ressortissant d’un État membre de la Communauté européenne, ou d’un État faisant parti de l’espace économique européen.

Ensuite, vous devez avoir 16 ans. Cependant, il n’ y a pas de limite d’âge pour vous inscrire.

Également, vous devez remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction.

Vous devez jouir de vos droits physiques et ne pas voir subi de condamnations incompatibles avec l’exercice des missions du cadre du poste.

Enfin, vous devez être en position régulière concernant les obligations de service national.

Les conditions particulières pour passer le concours de rédacteur en 3ème voie

En premier lieu, au 1er janvier de l’année du concours, vous devez justifier de 4 années d’activités professionnelles. Cela peut être aussi 4 années de mandat d’élu dans une assemblée délibérante d’une collectivité territoriale. Enfin, si vous étiez ou êtes responsable d’une association, vous pouvez rentrer dans ces conditions particulières.

De plus, il y a une exigence de missions accomplies pour les activités professionnelles. En effet, vous devez avoir exercé des missions de gestion administrative, budgétaire ou comptable. Également, vous pouvez avoir eu à gérer des actions de communication, d’animation, de développement économique, social, culturel et sportif.

Les épreuves du 3ème concours de rédacteur

Le 3ème concours de rédacteur se compose d’une seule épreuve d’admissibilité, et donc à l’écrit. Et d’une seule épreuve d’admission, donc à l’oral.

La note de synthèse rédacteur territorial

En premier lieu, le coefficient de cette épreuve est de 1. Ensuite, la durée de l’épreuve est de 3 heures.

Selon la note de cadrage, l’épreuve consiste en la rédaction d’une note à partir des éléments d’un dossier portant sur un domaine choisi. En effet, lors de votre inscription, vous choisissez un domaine dont vous avez des connaissances.

Voici les quatre domaines en question :

  • les finances, les budgets et l’intervention économique des collectivités territoriales ;
  • le droit public en relation avec les missions des collectivités territoriales ;
  • l’action sanitaire et sociale des collectivités territoriales ;
  • le droit civil en relation avec les missions des collectivités territoriales.

Par conséquent, faites bien votre choix lors de l’inscription.

Réussir la note de synthèse du concours de rédacteur territorial en 3ème concours

Il existe des stratégies et des techniques pour produire une note de synthèse dans le temps imparti de l’épreuve, soit 3 heures. Et il faut absolument les connaître pour réussir une note de synthèse au concours de rédacteur territorial. En effet, si vous ne les maîtrisez pas, vous allez rapidement être submergé par le stress et ne pas exploiter les 3 heures qui passent très vite.

Quelles sont ces techniques et ces stratégies ? Ce type d’épreuve a une logique, et lorsque vous comprenez cette logique, vous adaptez votre travail aux exigences de l’épreuve. D’ailleurs, nous sommes en effet dans le cadre d’un concours, mais si je vous dis que la note de synthèse est également un outil pouvant faire parti du quotidien d’un rédacteur.

Ainsi, si votre hiérarchie et/ou l’élu avec qui vous travaillez, vous demande de produire une note de synthèse toutes les deux semaines, en plus du travail qui s’amoncelle sur votre bureau, vous allez répéter les stratégies et les techniques pour gagner en efficacité et en pertinence organisationnelle.

Je vous invite à suivre ce lien pour aller plus loin.

Oral concours rédacteur territorial : entretien avec le jury

En premier lieu, le coefficient de cette épreuve est de 1. Ensuite, la durée de l’épreuve est de 20 minutes.

Concrètement, elle se décompose en deux parties. Vous démarrez avec une présentation de 5 mn (elle peut être plus courte). Ensuite, il y a une partie dite d’échange, de questions de 15 mn. Les questions peuvent porter sur votre parcours et/ou sur la culture territoriale.

Cet exposé sur les acquis de vos expériences, permet au jury d’apprécier vos motivations et votre aptitude à exercer les missions dévolues au cadre d’emploi de catégorie B. Également, ils vont tester votre capacité à vous intégrer dans un environnement professionnel.

Réussir l’oral du concours de rédacteur territorial en 3ème concours

Savez-vous que la présentation peut durer 5 mn maximum, mais qu’on peut vous demander de la faire en 2 mn !

En effet, le jury est souverain. Ce qui est sûr, c’est qu’il ne vous coupera pas dans votre présentation, à moins que vous dépassiez le temps annoncé par le jury.

Dans tous les cas, un oral avec un jury de concours se prépare également avec une stratégie et des techniques. En effet, il y a une forme pour la présentation, qui permet de vous mettre en valeur sans difficultés. De plus, les questions portent très souvent sur les mêmes thèmes. Et quand, on les connaît, cela vous évite de cumuler les pavés de cours, et de vous concentrer sur un paragraphe et non 10 pages du thème à apprendre.

Également, on ne peut connaître toutes les réponses aux questions posées. C’est pourquoi, il est important de connaître les techniques pour être à l’aise face à des situations qui pourraient vous décontenancer. Et ça, le jury, il aime bien vous déstabiliser pour tester vos réactions….

Mais, ce n’est pas le sujet de cet article. Je vous invite à suivre ce lien, pour en savoir plus.

Réussir le concours de rédacteur en 3ème voie

Pour réussir votre concours de rédacteur en interne, vous devez atteindre des seuils fixés par les jurys pour l’admissibilité (écrit) et l’admission (oral). A savoir, qu’ils différents selon les CDG, en outre en fonction du niveau des candidats.

En premier lieu, vous devez savoir que votre copie est sujette à une double correction.

Toute note inférieure à 5 sur 20 entraîne l’élimination du candidat. C’est valable pour les deux épreuves. Il serait dommage au stade de l’oral d’être éliminé.

Tout candidat ne participant pas à une des épreuves obligatoires est éliminé.

Une note inférieure à 10/20, après l’application des coefficients multiplicateurs est éliminatoire. En fait, vous devez avoir plus de 10/20 au minimum pour ne pas être éliminé, et plus d’un certain seuil fixé par le jury pour être déclaré admis.

Text

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *