Réussir un concours de la Fonction Publique Territoriale

Réussir un concours de la Fonction Publique Territoriale8 min de temps de lecture

réussir un concours de la Fonction Publique Territoriale

Partagez cet article

Je vais vous donner 2 conseils pour réussir un concours de la Fonction Publique Territoriale.

En effet, je pourrai vous donner de nombreux conseils, qui sont déjà détaillés sur d’autres blogs ou sites internet. Car, ils ne sont pas à minimiser, tels que la gestion du stress, la posture à l’oral… Mais pour moi, et par mon expérience d’avoir passé avec réussite les 3 concours de catégorie C, B+ et A, ils ne sont pas essentiels.

D’ailleurs, je tiens à préciser que ses conseils pour réussir un concours de la Fonction Publique Territoriale, sont la somme d’échecs et de réussites.

Voici mes 2 conseils pour réussir un concours de la Fonction Publique Territoriale.

Conseil n°1 : une stratégie efficace pour réussir un concours de la Fonction Publique Territoriale

Réussir un concours demande beaucoup d’investissement personnel. En effet, il peut y avoir un impact dans votre vie quotidienne. En couple, célibataire ou avec des enfants, vous devez travailler la préparation pour mettre toutes vos chances de votre côté.

Ainsi, chacun part avec des chances et investissement différent.

Par conséquent, il faut adopter une stratégie dores et déjà afin de vous placer en bonne position pour réussir votre concours.

Étude des seuils d’admissibilité

Comme vous le savez, les concours sont organisés par des centres de gestion. Qui peuvent centraliser et organiser pour d’autres.

A la fin de chaque session, le CDG fait paraitre (en général sur leur site internet) un rapport du jury. Il est crucial de vous y pencher.

Le rapport du jury

En effet, il détient énormément d’informations. Dont les attentes du jury et les lacunes des candidats. Mais surtout, il indique le seuil d’admissibilité et le seuil à passer pour être admis.

Tout d’abord, un concours se compose dans les grandes lignes d’un écrit et d’un oral.

En premier lieu, le seuil d’admissibilité est la note minimal que vous devez avoir pour être déclaré “admissible”. C’est à dire pour pouvoir accéder à l’oral.

Dans un deuxième temps, vous avez la note des admissions, qui est finalement la note additionnant celle de l’écrit et de l’oral (avec une application des coefficients) minimal à obtenir pour être admis au concours.

Il y a donc deux notes à repérer dans le rapport du jury.

Et c’est là que cela devient intéressant…

Vous devez comparer les seuils entre les différents rapports du jury publiés par les CDG.

Dans le concret, pour le concours d’attaché territorial (en interne), le seuil d’admission à Paris pour la session 2018-2019 était de 11/20, alors qu’à Bordeaux il était de 13.5/20

Cette différence est énorme lorsque vous êtes des milliers de candidats pour très peu de postes.

Pourquoi une telle différence au niveau des seuils d’admissibilité et d’admissions ?

C’est le rapport entre le nombre de candidats et le nombre de postes. D’ailleurs, faisons une petite parenthèse sur la façon dont le nombre de postes ouverts est établi. C’est simple, ce sont les collectivités territoriales lesquelles sont rattachées au CDG, qui communiquent leurs besoins et perspectives de recrutement.

Vous savez que dans le Fonction Publique Territoriale contrairement à la Fonction Publique D’État, il n’ y a pas d’obligations de chercher un poste sur le territoire où vous avez passé le concours ?!

Alors, je vous invite, quelque soit le concours à aller le passer sur Paris, vous êtes sûr d’augmenter vos chances de réussir le concours. Oui, si vous venez de la Province, il y a toute une organisation à mettre en place en terme d’hébergement et de transport. Mais, si je vous dis que vous le passerez qu’une fois.

D’ailleurs, j’ai un autre conseil stratégique à vous donner.

Choix de la filière pour réussir un concours de la Fonction Publique Territoriale

Tout d’abord, vous remarquerez, que lorsque vous vous inscrivez à un concours, on vous propose le choix de plusieurs filières.

En effet, il existe 8 filières :

  • administrative
  • animation
  • médico-sociale
  • sportive
  • culturelle
  • technique
  • police-municipale
  • sapeurs pompiers

Évidemment, vous pouvez vous dire que selon votre cursus scolaire et universitaire, ainsi que votre parcours professionnel, vous avez intérêt à vous orienter vers telle filière.

Et c’est là l’erreur…

En effet, comme je vous expliquai plus haut, le seuil d’admission varie en fonction du nombre de candidats et du nombre de postes ouverts. Et si vous lisez les rapports du jury, vous constaterez que les seuils sont très hauts, quelque soit le CDG organisateur, dans toutes les filières sauf administrative.

Par conséquent, je vous conseille de prendre la filière administrative. Et il y 2 autres raisons à opérer ce choix stratégique.

Pourquoi prendre la filière administrative ?

D’une part, quelque soit la filière choisie, on vous demande des connaissances solides sur la Fonction Publique Territoriale et l’environnement des collectivités territoriales. Donc, vous gagnez du temps. En effet, vous n’aurez pas la spécialité de la dénomination de la filière à travailler. D’autant plus, que lors des oraux, les membres du jury peuvent poser des questions extrêmement pointues sur le sujet. Par conséquent, l’exigence de la réponse attendue est énorme, et ainsi la concurrence avec les autres candidats d’autant plus féroce.

D’ailleurs, lorsque vous prenez une spécialité qui n’est pas administrative, vous risquez d’être isolé en terme de partages d’informations avec d’autres candidats et en terme de recherche sur internet.

Également, sachez que pour certains postes dans des filières autres qu’administrative, il recrute tous les profils. Et ainsi, vous pourriez travailler dans la culture avec un concours et une spécialité administration générale.

Par conséquent, opter pour la filière administrative, c’est multiplier vos chances de réussir un concours de la Fonction Publique Territoriale.

Un deuxième conseil crucial est à appliquer…

Conseil n°2 : une organisation efficace et pertinente pour réussir un concours de la Fonction Publique Territoriale

Lorsque vous entamez les révisions, après avoir reçu vos cours, vous vous dites que la masse d’informations à assimiler est énorme. Et il est clair, qu’un jury attend d’un candidat une culture territoriale étoffée. Évidemment, le niveau d’attentes diffère selon le concours. Mais, vous pourrez le constater en lisant les rapports du jury, il est souvent pointé le manque de connaissances des candidats sur les sujets concernant l’environnement territorial.

Des thèmes récurrents à maitriser

Mais, on ne peut pas tout savoir, et c’est là qu’il faut faire preuve d’organisation et également de stratégies sur les thèmes à apprendre et à maitriser. Et je peux vous le dire, après avoir passé tous ces concours, c’est toujours les mêmes thèmes qui ressortent. Et quand vous les connaissez, vous gagnez un temps précieux dans votre organisation.

Très bientôt, dans un prochain article, je vous donnerai les thèmes à connaitre par cœur et les questions posées à l’oral s’y référant.

Un entrainement minimum pour l’écrit

En effet, quelque soit le concours et la forme de l’épreuve écrite : tableau numérique, note de synthèse, rapport avec des solutions opérationnelles, il y a un minimum à faire.

Dans l’idéal, je vous conseillerai de faire 10 devoirs de préparation. Mais dans la réalité, et les contraintes professionnelles et personnelles, 5 devoirs est un minimum. D’autant plus, quand on démarre motivé et que plus le jour du concours approche, plus on se rend compte qu’en terme d’objectifs de préparation, on a visé trop haut.

Donc, 5 devoirs, c’est déjà très bien. En premier lieu, cela vous permet de vous familiariser avec la méthodologie, le cadre de l’épreuve et du concours avec la gestion du stress et du temps.

C’est à partir du 3eme devoir que vous commencez à entrevoir les progrès. Et au 5eme, vous pouvez être prêt, si avec méthodologie, vous avez corrigé vos précédentes erreurs.

La méthodologie est très importante, mais il y a des astuces pour gagner du temps et réussir un concours de la Fonction Publique Territoriale. Par exemple, des plans types, des phrases de transition, des introductions….

Prochainement, je vous donnerai toutes les clés qui m’ont permis de réussir tous les concours.

Voilà, si vous appliquez ces conseils, vous augmentez de 50% vos chances de réussite à un concours. Ce n’est pas du marketing, c’est de la stratégie. Et cette stratégie est issue de mon vécu (et toute l’équipe est d’accord) et elle a marché mais elle ne s’est pas faite en un jour.

C’est pourquoi je voulais vous la partager pour vous faire gagner un temps précieux.

En résumé pour réussir un concours dans la Fonction Publique Territoriale

En résumé, passer le concours à Paris ou un CDG avec un seuil d’admission dans votre région ou des régions voisines, plus favorable. Passer votre concours en administration générale. Choisissez vos thèmes de révision et maîtrisez les. Enfin, faire un minimum de 5 devoirs pour chaque épreuve.

Et pour ceux qui hésitent encore à passer les concours, je vous invite à lire cet article qui détaille les raisons du pourquoi devenir fonctionnaire ?

Et puis, comme je vous le disais, même si c’est pas l’essentiel, la gestion du stress est un élément important pour pouvoir réussir un concours. Voici le lien de conseils précieux d’un coach qui vous donnera des pistes pour assurer le jour J.

[]
1 Step 1

Nous avons une proposition qui pourrait vous intéresser


Voilà de quoi il s'agit, nous sommes actuellement à la recherche de personnes qui vont passer les concours de la Fonction Publique Territoriale. De futurs lauréats que nous allons pouvoir aider à réussir les concours !

Alors, si vous êtes cette personne qui va passer un concours ou qui l'a déjà passé mais qui connait des échecs, posez-nous vos questions ou dites-nous si vous êtes intéressé pour recevoir un soutien, parce que nous comptons vous aider personnellement.


keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

4 réponses

  1. Pierre dit :

    Bonjour Julie,

    Merci beaucoup pour ce retour. Ces conseils sont du vécu et la somme de nos expériences. Nous travaillons à écrire des articles qui puissent aider et parler à tous ceux qui passent ou ont passé des concours et connu des échecs.

    Bon courage
    Pierre

  2. Julie dit :

    Merci pour ces conseils. Cet article répond tout à fait à mes questionnements.

  3. Pierre dit :

    Merci Sandrine. Cela nous donne envie de poursuivre. J’ai eu la chance de croiser des personnes qui m’ont aidées et soutenues à passer et réussir les concours de catégorie C, B+ et A. Et ces mêmes personnes m’ont encouragé à aider celles qui en ont besoin. Bon courage. Pierre

  4. Sandrine dit :

    Super article. Merci beaucoup. Je vais appliquer vos conseils, travailler et croiser les doigts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *