La métropole Aix-Marseille-Provence

La métropole Aix-Marseille-Provence2 min de temps de lecture

métropole de Marseille

Partagez cet article

La création de la métropole Aix-Marseille-Provence date du 1er janvier 2016. Elle regroupe 92 communes et une population d’environ 1 845 000 habitants.

Le statut juridique de la métropole d’Aix-Marseille-Provence

La Métropole Aix-Marseille-Provence est un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) unique. Son statut est en effet créé par la loi de modernisation de l’action publique et d’affirmation des métropoles (loi MAPTAM) du 27 janvier 2014. Ainsi, elle fusionne les six intercommunalités préexistantes sur son territoire :

  • la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole,
  • les Communautés d’agglomération du Pays d’Aix,
  • du Pays d’Aubagne et de l’Étoile,
  • du Pays de Martigues,
  • de Salon-Étang de Berre-Durance et,
  • enfin le Syndicat d’agglomération nouvelle d’Ouest Provence.

La gouvernance

En outre, un conseil de territoire composé des délégués des communes au conseil métropolitain administre la métropole. Également, des conseils territoriaux disposent de compétences consultatives voire de pouvoirs décisionnels (élaboration des PLUI) et dans les domaines de compétences délégués par le conseil métropolitain.

Les actions menées par la métropole Aix-Marseille-Provence

Stratégie environnementale

La Métropole articule sa stratégie environnementale autour d’une série de plans métropolitains de l’environnement, de l’énergie et du climat. Ainsi, le plan climat-air-énergie territorial (PCAET) métropolitain, coproduit avec les acteurs concernés, devrait être opérationnel d’ici à 2019. En outre, il se substitue, à une échelle désormais plus significative, aux cinq plans climat adoptés antérieurement par les EPCI préexistants.Si ses recommandations ne s’imposent pas légalement aux collectivités ou aux industriels, le plan climat et son plan d’actions constituent cependant une base de négociation. En effet, des échanges sont organisés avec l’ensemble de interlocuteurs publics et privés dans les trois principaux secteurs émetteurs de gaz à effet de serre (GES), responsables de la destruction de la couche d’ozone et du réchauffement climatique : 

  • tout d’abord, l’industrie (40 % des émissions de GES au niveau national) ; 
  • puis, les transports (25 % des émissions de GES au niveau national) ; 
  • enfin, les activités tertiaires et l’habitat (25 % des émissions de GES au niveau national).

Je vous invite ainsi à visiter leur site. Vous découvrirez toutes les actions menées par cet EPCI à statut particulier : ampmetropole.fr.

Continuez votre visite des principales métropoles en France avec la métropole du : Grand Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *